Vous planifiez une campagne de financement pour la première fois? Sachez qu’une bonne campagne repose sur une planification rigoureuse. Toutefois, rassurez-vous, nous vous offrons un survol des principales étapes à considérer pour une campagne de financement qui aura du succès.

1. Définir un objectif financier réaliste

Cette première étape semble évidente, mais il faut bien y réfléchir afin d’établir un objectif de campagne satisfaisant.  Avant de lancer votre collecte de fonds, vous devez vous questionner à savoir quel montant vous désirez amasser grâce à cette campagne de financement. Pourquoi avez-vous besoin de fonds? Prenez le temps d’évaluer vos besoins afin de définir un objectif possible à atteindre. Évitez de vous fixer un objectif trop ambitieux, car cela pourrait vous mettre de la pression inutile. Bien entendu, plus les fonds amassés sont élevés mieux ce sera, mais vaut mieux dépasser votre objectif plutôt qu’être incapable de l’atteindre. Vos donateurs de même que votre équipe seront encouragés à contribuer pour atteindre un montant moins élevé plutôt qu’un objectif inaccessible.

2. Définir la durée de la campagne

Vous devez définir une limite de temps à votre campagne. Une durée limitée motivera vos troupes et vos contributeurs à agir rapidement et efficacement. On estime que la durée idéale d’une campagne devrait être de 30 à 45 jours. Bien entendu, cette moyenne ne s’applique pas à toutes les campagnes, car dépendamment de son ampleur, une campagne peut requérir une plus longue période pour être bien implantée et connue au maximum. Définir une date de fin de la campagne est toutefois nécessaire pour pouvoir définir un échéancier clair et précis de la campagne.

3. Prévoir qui sera la clientèle visée

Afin de créer une campagne efficace et mettre les bons outils en place, il vous faut savoir à qui votre campagne s’adressera. Vous pourrez alors segmenter vos actions selon les différentes clientèles ciblées afin de les atteindre efficacement. Une campagne visant les contribuables de la classe moyenne sera différente d’une campagne s’adressant aux grands dirigeants d’entreprises, par exemple. En sachant qui sont vos différents publics, vous pourrez mettre en place des communications appropriées et augmenterez ainsi vos chances de réussite.

4. Établir un plan d’action complet (échéancier, budget, responsables)

Afin d’assurer le bon déroulement de votre campagne, un plan d’action regroupant toutes les actions à mettre en place, les budgets alloués à chacune des actions de même que les responsables attitrés à la réalisation de celles-ci devrait être mis en place le plus tôt possible. Le plan d’action devrait contenir tout ce qui sera nécessaire à la réussite de votre campagne tel que les événements bénéfices, la présence à des événements (ex. festivals, congrès, salons), le personnel nécessaire, les outils de communication devant être produits, etc. Le tout devra être ordonné dans le temps (échéancier) et évalué (budget). Vous aurez ainsi une idée claire du déroulement de votre campagne ainsi que les effectifs financiers et humains nécessaires. La planification de la campagne est une étape cruciale à son succès.

5. Créer l’image de la campagne et développer les outils de communication nécessaires

Une image forte associée à votre campagne facilitera son identification par le public et pourra être réutilisée d’année en année si votre campagne revient plus d’une fois. Grâce à l’image développée, vous serez en mesure d’identifier facilement tous vos outils de communication. D’ailleurs, vous devez également prévoir la création de ces outils nécessaires à toute campagne. Selon l’ampleur de cette dernière, la quantité d’outils différents à produire variera. Par exemple, pour une petite campagne, des lettres de sollicitations, lettres de remerciements et des documents informatifs (dépliants, feuillets, etc.) sont les outils de base. Toutefois, pour des campagnes à plus grand déploiement, on pourrait aussi penser à créer un kiosque d’exposition de même que des bannières pour participer à des événements, concevoir des objets promotionnels (stylos, t-shirts, épinglettes, etc.) qu’il serait alors possible de vendre ou de donner en échange des dons reçus, etc.

Pour toute campagne, un site web complet et utile est devenu essentiel, la quantité de gens consultant ces derniers pour s’informer étant toujours croissante. En 2015, l’utilisation des médias sociaux (futur lien vers article sur les médias sociaux) est aussi devenu un incontournable afin de faire connaître votre campagne à un large public, et ce, à peu de frais.

6.  Prévoir et mettre sur pied la promotion de la campagne

Une fois votre image et vos outils de communication créés, par quels moyens ferez-vous connaître votre campagne? Une variété de médiums existe et il vous faut déterminer lesquels sont les mieux appropriés à votre campagne. Par exemple, une campagne grand public pourrait nécessiter une publicité à la télévision ainsi que l’embauche d’un porte-parole, tandis qu’une campagne s’adressant à de grands donateurs pourrait se faire simplement par courriel, par courrier ou encore en personne. Dans les deux cas, vous devrez établir une stratégie de promotion basée sur le public cible visé et les médiums appropriés. Par la suite, vous pourrez alors passer à l’action en créant les publicités choisies (imprimée, télévisée, radio, web, sur les médias sociaux) et en prenant soin de réserver votre placement média à la période choisie selon votre stratégie.

7. Solliciter et recueillir les fonds

Une fois votre campagne bien planifiée et organisée, vous devez passer à l’action et recueillir les fonds nécessaires à l’atteinte de votre objectif. Pour cela, mettez en pratique les actions prévues dans votre plan d’action telles que la sollicitation lors d’événements, l’organisation d’activités de financement (souper ou spectacle bénéfice, concours, défis, etc.), sollicitation téléphonique ou par courrier/courriel, vente d’objets promotionnels, etc.

8. Évaluer la campagne

Finalement, lorsque la date de fin de la campagne est atteinte, il importe de faire le point sur le déroulement de la campagne ainsi que sur les résultats obtenus. Avez-vous atteint vos objectifs de départ? Quels ont été les coûts versus les bénéfices obtenus? De façon générale, sachez que les coûts totaux de la campagne ne devraient pas dépasser 20 % du montant global que vous désirez recueillir. L’évaluation permettra de faire le bilan et de connaître les bons et les moins bons coups à répéter ou éviter lors d’une campagne subséquente.

Bref, la mise en place d’une campagne de financement requiert une organisation et une planification rigoureuses. Nous vous conseillons de suivre ces grandes étapes afin d’être le mieux orienté possible vers le succès de votre campagne. En cas de besoin, faites affaires avec des professionnels en organisation d’événements ou en communication afin d’obtenir l’appui nécessaire. L’outil de gestion Donna permet l’intégration de plusieurs de ces étapes à un même endroit, facilitant ainsi la planification et le suivi de vos campagnes. Consultez-nous pour en savoir plus.


Sources

https://don.fondationduchudequebec.ca/pages/Policies/FundRaisingTips.aspx
http://www.loisir.qc.ca/101/Docs/Organisation%20dune%20campagne%20de%20financement1.pdf
http://veilletourisme.ca/2014/05/14/reussir-sa-campagne-de-financement-participatif/

Retour aux nouvelles