Pour vous aider à bien orienter vos actions en cette nouvelle année, voici quelques tendances et bonnes pratiques qui devraient marquer 2018 en ce qui a trait à la philanthropie. Certaines tendances ne sont pas nouvelles; or, les mettre en pratique est la clé du succès!

 

UNE IMAGE DE QUALITÉ


Se doter d’une image de marque moderne, représentative et l’utiliser uniformément dans ses outils de communication et de sollicitation apporte beaucoup de crédibilité. Beaucoup d’organismes revoient leur image afin que celle-ci reflète leur cause et dans le but de se distinguer de la concurrence de plus en plus forte. On aura aussi davantage tendance à faire confiance à une organisation qui a une image de qualité et qui présente des visuels attrayants dans ses communications.

LA PERSONNALISATION


Lors de vos communications, tenez compte des préférences de votre ou vos public(s) cible(s). Choississez les bonnes plateformes pour les rejoindre (infolettres, lettres envoyées par la poste, appels téléphoniques, réseaux sociaux, événements, etc.) et, si possible, intégrez leur nom à votre courriel ou votre lettre et remerciez-les pour leurs dons passés. En voyant que vous vous préoccupez d’eux et que leur contribution compte vraiment, ils se sentiront importants et seront plus engagés envers votre cause.

 


 

Démontrer à quoi servent les dons


Comme lorsque l’on fait un achat, il est intéressant de savoir à quoi l’argent donné sert réellement. Vous pouvez par exemple proposer des paliers de dons (ex. 5 $ = un livre pour un enfant, 10 $ = un repas offert dans un centre d'accueil, 25 $ = deux sacs de nourriture pour chats, etc.) pour démontrer comment chaque dollar donné est utilisé. Il est aussi important d’informer ses donateurs régulièrement sur les actions réalisées grâce aux dons amassés.

 


 

UN COUP DE POUCE DES MÉDIAS SOCIAUX


De nos jours, de nombreuses personnes passent plusieurs heures par jour sur les médias sociaux. Il s’agit donc d’un canal à ne pas négliger pour atteindre vos donateurs, surtout si votre clientèle cible est âgée entre 20 et 45 ans. Intégrez dans votre stratégie de campagne des actions pertinentes à y accomplir, comme partager les nouvelles concernant la campagne, créer des événements, partager des vidéos, faire le suivi de la campagne, etc. Soyez présents et différents selon le canal utilisé.

 


 

LES CAMPAGNES « SIGNATURE » POUR SE DÉMARQUER


Puisqu’il existe des milliers de causes, se démarquer est de plus en plus difficile. Une campagne signature repose sur un concept unique et original qui vous distingue. En faisant différent vous susciterez l’attention, et si votre concept est fort, vous pourrez le réutiliser année après année. Un bon exemple de campagne signature est le Défi Têtes Rasées de Leucan. En se distinguant des autres fondations et OBNL par un événement hors de l’ordinaire, la cause a vu ses dons décupler.

 


 

LE PEER-TO-PEER (OU PAIR-À-PAIR)


Le financement peer-to-peer est encore en vogue en 2018. En fait, il est de plus en plus connu et il commence à faire partie des réflexes des donateurs. Le peer-to-peer est particulièrement utile pour les défis et événements, puisque la création d’équipes et de profils de participants permet de mobiliser un vaste réseau de gens.

 


 

prendre soin DE SES DONATEURS


Vos donateurs sont précieux. Il est beaucoup plus difficile d’en recruter de nouveaux plutôt que de prendre soin de ses donateurs actuels qui croient en la cause, car ils ont déjà donné. Il faut donc s’assurer de communiquer régulièrement avec eux, de les remercier pour chaque don ou pour toute aide apportée (ex. bénévoles) et de leur faire sentir qu’ils sont importants. Il faut varier ses communications et éviter de seulement demander des dons, mais aussi prendre le temps de démontrer son appréciation. Racontez les belles histoires de vos bénévoles et donateurs, car ils font partie intégrante de votre succès.

 


 

LES AMBASSADEURS


De plus en plus de causes se dotent d’ambassadeurs pour faire connaître leur cause. On sélectionne un ambassadeur selon son histoire et sa contribution à la cause. Il faut quelqu’un qui croit véritablement en votre mission et qui est prêt à tout pour vous faire connaître. Plus qu’un porte-parole, l’ambassadeur n’est pas là que pour la paie, mais bien pour aider. Il se peut que celui-ci soit connu, mais il se peut aussi que ce soit une personne « ordinaire » qui fait l’extraordinaire pour votre organisation. Par exemple, un jeune homme qui décide de parcourir le Québec en patins à roues alignées pour vous aider!

 


 

Les dons récurrents


De plus en plus de gens choississent l’option des dons récurrents. En effet, cette façon de donner permet de gérer ses dons philanthropiques comme ses finances. On programme le montant que l’on veut donner et la fréquence à laquelle il sera prélevé, puis le tour est joué! Il faut s’assurer d’offrir cette possibilité à ses donateurs dans une stratégie bien orchestrée, claire et visible afin de de leur en faire connaître les avantages.

 


 

LE MICRO-DON


Le micro-don consiste à offrir un petit montant de manière continue à un organisme. Par exemple, on peut donner « l’arrondi » de ses dépenses à une cause (sur un achat qui coûte 17,25 $, on arrondit et on donne 0,75 $ à la cause) ou on peut prélever un petit montant sur chacune de ses paies. Ainsi, on fait des dons sans trop s’en apercevoir, mais au cumulatif les dons font une réelle différence.

 


 

Quelles tendances avez-vous adopté et quelles prévoyez-vous adopter cette année? au besoin, L'équipe de la suite interactive donna sera heureuse de vous conseiller et de vous aider à concrétiser vos résolutions!

Retour aux nouvelles