La COVID-19, cette crise majeure sans précédent, assomme et chamboule de plein fouet les organismes communautaires et fondations philanthropiques. À l’heure où tout bouge rapidement et que cette situation inédite (pandémie, confinement, télétravail) nous oblige à repenser nos activités quotidiennes, nombreux organismes de bienfaisance jonglent entre l’idée de se mettre sur pause ou de saisir le momentum généré par cette situation mondiale.

Que faire alors face à cette situation? Pouvons-nous collecter? Quel canal utiliser? Quoi dire, comment le faire et quels résultats espérer? Voilà des questions essentielles à se poser, ne sachant toujours pas quand viendra l’accalmie de cette crise et quand pourront reprendre les événements caritatifs traditionnels. 

Comme experts en marketing philanthropique, et parce que nous avons à cœur le bien-être des OBNL directs, nous avons décidé de vous concocter un guide spécial en vue de vous soutenir convenablement durant cette crise, mais aussi pour mieux vous outiller pour l’après.

 

Poursuivez vos actions

L’un de nos conseils les plus importants : n’arrêtez pas l’activité de vos collectes de fonds. En effet, la COVID-19 n’a pas pris le monopole des besoins sociaux. Les causes pour lesquels existent les OBNL n’ont malheureusement pas cessé d’exister depuis la propagation du coronavirus et ce sont justement les clientèles plus vulnérables qui nécessitent de l’aide. C’est pourquoi il faut être proactifs et poursuivre ses activités, car en temps de crise sanitaire, les élans de générosité sont encore plus grands.

Toutefois, assurez-vous de respecter les recommandations des instances gouvernementales quant aux mesures préventives hygiéniques ainsi qu’aux interactions sociales. Mettez également en place des initiatives technologiques pour le maintien des communications régulières avec les personnes que vous soutenez, mais aussi avec vos donateurs. Sachez que la technologie est aussi un excellent moyen pouvant vous aider à réinventer votre service!

 

COMMUNIQUEZ EFFICACEMENT ET STRATÉGIQUEMENT

Dans ce contexte, toutes actions en termes de communication deviennent importantes. À cet effet, dans vos efforts communicationnels, il importe de garder un contact direct avec vos donateurs. Priorisez les dispositifs numériques et technologiques actuels, sachant d’autant plus que la grande majorité des gens seront sur le web : infolettres spéciales, articles de blogue informatifs, capsules vidéo via les médias sociaux, chaînes téléphoniques en continu, tous les moyens sont bons pour vous adresser à vos donateurs, ambassadeurs ainsi que pour profiter du réseau de vos membres du C.A et partenaires philanthropiques.

Aussi, nous vous conseillons de renforcer votre présence sur la toile numérique. Revoyez votre stratégie en termes de SEO (référencement naturel). Vos mots clés sont-ils adéquats en temps de la COVID-19?

Et votre marketing automatisé, lui? Devriez-vous revoir certaines de vos communications en cours ? Les sujets de vos campagnes de sollicitation semblent-ils totalement anachroniques face à l’actualité? Votre stratégie de contenu peut-elle aborder, sous un angle différent, la raison et la mission de votre cause?
Et pourquoi ne pas mettre en place une sollicitation exceptionnelle par publicourriel?

Vous pouvez également demander à vos grands donateurs ou partenaires d’user de leurs plateformes sociales pour faire la promotion de votre organisme ou fondation. Si vous avez un porte-parole, demandez-lui de faire un message de sensibilisation concernant la poursuite et l’importance de vos activités; même les artistes peuvent être de bons vecteurs communicationnels. Et la bonne nouvelle, ils sont disponibles et seront sans aucun doute sensibles à votre cause!

Bref, soyez les as de la créativité.

 

Alors oui, il importe de communiquer. Mais que devons-nous dire alors?

Évidemment, quand toute cette inquiétude face à la COVID-19 s’empare de nos préoccupations premières, il va de soi que la question du don devient délicate. Alors, n’hésitez pas à simplement communiquer et mobiliser vos donateurs de manière qu’ils soient informés et sensibilisés à votre réalité actuelle.

Adaptez votre discours en le contextualisant; rappelez la pertinence de votre cause en plus de souligner l’impact du virus sur celle-ci. Utilisez des termes d’urgence afin de favoriser un message plus percutant, par
exemple :

« Si nous n’agissons pas maintenant… »
« Nous avons besoin de vous plus que jamais! »
« Des aînés tels que votre grand-mère ou grand-oncle seront à risque si… »
« Il ne faut pas que cette crise sanitaire devienne humanitaire, aidez-nous à offrir… »

Aussi, pensez à utiliser le storytelling dans vos messages communicationnels. Cette technique, très utilisée en philanthropie, vise à raconter une histoire inspirante aux donateurs pour mieux les convaincre, les séduire et les amener à soutenir une cause et à y adhérer. Grâce au storytelling, et surtout en période de crise, vous pourrez plus facilement :

  • Humaniser les contacts avec votre public ainsi que la personnalité de votre organisation
  • Instaurer un climat d’empathie et de confiance
  • Créer un sentiment d’appartenance
  • Susciter l’adhésion de nouveaux donateurs ou publics
  • Démontrer votre dévouement et responsabilité sociale

Il s’agit d’une approche peu envahissante et peu agressive qui illustre une situation pour laquelle les donateurs qui feront différence. Grâce à l’histoire racontée, des émotions sont suscitées chez les auditeurs. Votre cause devient authentique et plus qu’importante à leurs yeux.

 

La solidarité

Finalement, évaluez les possibilités d’alliance avec les différents organismes œuvrant dans le même berceau que vous. Qui sait, vous pourriez peut-être développer de nouvelles stratégies de financement communes et solliciter davantage de bénévoles et donateurs. Vous pouvez également vous regrouper pour faire appel aux gouvernements afin de vous appuyer en termes de mesures financières.

Sachez que le plus important est de rester en contact avec vos donateurs et les  personnes que vous soutenez quotidiennement. Dans une crise comme celle-ci, nous devons rester connectés et sensibles à la réalité des autres. Osez trouver des solutions créatives pour garder ce contact précieux. Tous les moyens sont bons pour préserver le mieux-être collectif.

Retour aux nouvelles