La philanthropie se trouve elle aussi touchée par la crise sanitaire, comme bien d’autres secteurs. En effet, plusieurs organismes de bienfaisance et fondations ont dû annuler leurs événements de collecte de fonds. Les organisations doivent donc redoubler d’efforts pour trouver d’autres manières d’engager leurs donateurs.

En plus des profits réalisés, les événements de financement traditionnels servent plusieurs objectifs liés à la fidélisation des donateurs. Mais comme les événements ne peuvent plus se tenir comme avant, comment se renouveler pour continuer d’atteindre ces objectifs?

 

Maintenez la relation avec vos donateurs

Maintenant que les événements publics doivent être repensés, vous devez garder le contact avec les donateurs. Faites-leur sentir qu’ils sont toujours importants pour votre organisation. Malgré la distance physique, vous ne les oubliez pas!

Vous devrez prioriser d’autres moyens pour vos campagnes de collecte de fonds : misez sur les réseaux sociaux, les campagnes numériques et téléphoniques ainsi que les publipostages. N’hésitez pas à utiliser ces outils pour donner de vos nouvelles à vos donateurs et en prendre d’eux. En maintenant un contact continu avec eux, vous renforcerez leur sentiment d’appartenance.

Quant aux grands donateurs, ils méritent des rencontres en personne. Que ce soit individuellement ou par petits groupes, accordez-leur du temps de qualité tout en respectant les consignes de santé publique.

Utilisez toutes ces occasions pour informer vos donateurs de l’impact de leurs dons et les remercier. Communiquez les résultats de votre organisme de diverses façons, en mode
virtuel : diffusez des vidéos, publiez des témoignages, écrivez des histoires de succès, partagez votre rapport d’activités, etc. 

 

Soyez créatifs dans l’organisation d’événements

Il peut être difficile de prévoir si les mesures sanitaires permettront un événement qui rassemble une grande quantité de personnes dans un même lieu dans les temps à venir. Avec l’organisation et la planification nécessaires à ceux-ci, il vaut mieux ne pas prévoir de grands événements de financement.

Recréez les moments forts vécus par les participants de certains événements de collecte de fonds d’une autre manière. Offrez-leur par exemple de plus petits événements exclusifs en personne en segmentant vos donateurs, tant que les consignes gouvernementales le permettent.

Faites une séance de tempête d’idées avec votre équipe pour trouver les meilleures idées d’événements virtuels. Webinaires, diffusion de conférences ou de prestations artistiques exclusives en direct, défis sportifs avec collecte de fonds peer-to-peer, encans en ligne, etc.

Aussi, l’occasion de réseautage offerte aux donateurs dans les événements doit être considérée. Pensez à mettre les donateurs en relation d’une autre façon : forums de discussion virtuels, rencontre vidéo en direct pour un petit nombre de donateurs, groupes Facebook fermés…

 

Adapter et contextualiser le discours

Tout le monde est touché d’une manière ou d’une autre par la crise. Les donateurs, même s’ils auraient envie d’un événement en personne, seront compréhensifs.

La pandémie affecte sûrement votre cause : mettez-la en contexte auprès de vos donateurs. Rappelez-leur que les besoins de votre organisme sont toujours présents et même accrus dans certains cas.

 

 

Diversifier les sources de revenus

Pour certains organismes, les événements de collecte de fonds représentent une source considérable de revenus. En l’absence de ceux-ci, vous devez donc penser à aller chercher ce financement ailleurs.

Dons majeurs, planifiés et in memoriam, fondations privées, partenariats et commandites avec des entreprises, campagne de peer-to-peer en ligne, dons en biens et services : ce sont toutes des avenues à explorer pour votre organisme.

Vers une nouvelle philanthropie?

Avec un ralentissement de l’économie, on pourrait craindre une baisse du volume de dons. Cependant, la situation actuelle pourrait aussi créer l’inverse. La solidarité des Québécois semble refaire surface en temps de crise; les gens continuent à être généreux. Ceux qui ont maintenu leur emploi ont moins d’occasions de dépenser en sorties et en voyages, ce qui fait qu’ils ont plus d’argent pour faire des dons.

Sans les grands rassemblements, la pandémie vous poussera sans doute à sortir des sentiers battus. Vous devrez certainement user de créativité et d’originalité pour vous démarquer et conserver vos donateurs.

 


Vous aimeriez obtenir de judicieux conseils en termes de marketing philanthropique pour maximiser vos actions et communications? L’équipe de la Suite interactive donna est là pour vous accompagner à encadrer vos efforts à travers des outils et conseils personnalisés à votre réalité.

Communiquez avec nous

 


Retour aux nouvelles